Puits Xhaard
(cliquez sur la photo pour la voir en plein écran)

1.4 Puits

adresse:
Histoire:

PUITS XHAARD ou FONTAINE DE CHAMBRALLES

Ce puits est quelquefois désigné sous le nom de Fontaine Sainte-Odile.

Le Répertoire annuaire de la Ligue pour le Progrès & la Prospérité des stations balnéaires et des villégiatures belges évoque, en 1912, le puits Xhaard :

"Sur le territoire de la commune se trouve la source sulfureuse (non captée) du Puits Xhaard, à proximité du village d'Awan."

 

In Les Echos de Comblain de septembre 1955

Le Puits Xhaard - li Pu’s Hayår

« Cet ancien puits ou source se trouve à la sortie du hameau de Chambralles-Aywaille en direction d’Awan. Au centre d’un groupe de trois tilleuls se dresse un crucifix en fer forgé scellé dans un socle de petit granit portant l’inscription « Loué soit Jésus-Christ, 1908 ».

Emile Detaille, l’auteur de cet article, signale que ce crucifix a remplacé une antique croix de bois vaincue par les intempéries. Cependant, malgré la présence de cette croix et de celle d’un Christ cloué depuis bien longtemps à même le premier tilleul vers Chambralles, lesite n’est nullement un site de dévotion chrétienne, mais bien un très ancien lieu de pèlerinage païen à une source, à un puits plus exactement, qui a joué dans les traditions et croyances de toute la région, un rôle très considérable. Rôle que d’ailleurs il a perdu vers 1922, époque où des captages au bénéfice du village d’Awan et l’exploitation d’une carrière proche en ont, sans le moindre doute, retiré à jamais toute venue d’eau (…)

Le puits Hayar, Hayard ou Xhaard doit son nom de toute évidence à un propriétaire de jadis. Le Dr Thiry en a déjà retrouvé une mention en 1598 sous la graphie « au puce Haijard » (T. IV p . 362)

Les malades venaient s’y laver les yeux et y prélever pour eux-mêmes, pour un proche, une ou deux bouteilles de cette précieuse eau. L’usage voulait qu’on laissât choir au fond du puits, en guise d’offrande, de la menue monnaie. Les gamins du village et les mendiants régionaux ne manquaient évidemment pas de venir la récupérer.

 

in La Petite Gazette du 3 avril 1994

M. Mulender parle de ce puits : 

"Durant l'année scolaire 1888-1889, j'ai participé, avec les enfants de 5e année de l'école d'Awan, aux fouilles et à la restauration du mur primitif construit à la chaux. Nous avons découvert des pièces de monnaie de différents pays.

Pensant améliorer l'endroit, pour l'Année des fontaines, la commune a fait creuser et mettre des tuyaux en béton, avant de refermer le puits au moyen d'une grille ... Le lieu n'a évidemment plus rien à voir avec celui que nos ancêtres ont connu.

Le puits a néanmoins sa légende. Voici ce qu'on peut lire dans "Les légendes des bords de l'Ourthe et de l'Amblève" de Georges Laport :

Entre trois tilleuls séculaires se creuse le puits. On attribue à son eau le pouvoir de guérir toutes les maladies d'yeux. Voici comment le puits acquit cette propriété. Jadis s'élevait une chapelle près du puisard. Une nuit, des voleurs s'y introduisirent, volèrent les vases sacrés et le ciboire. En partant, les cambrioleurs jetèrent les saintes hosties dans le puits. Depuis, les eaux de la source sont devenues miraculeuses".

Chambralles
Localisation
(cliquez sur l'icône pour obtenir l'itinéraire sur google maps)
google-maps-logo.png

Photos anciennes et vidéo : 

(Si nous disposons de photo spécifique à cet élément patrimonial, elles s'afficherons ci-dessous, en attendant d'en recevoir, nous vous proposons une vidéo de notre commune)

logo participation citoyenne.jpg

Vous avez des informations ou des documents permettant de compléter cette fiche, vous souhaitez en faire profiter tout le monde ? Rien de plus simple, cliquez sur l'onglet "Participez" en haut de page et transmettez-nous vos précieux renseignements, photos ou vidéo.

Vous pouvez également communiquer directement avec nous en cliquant sur :
https://www.facebook.com/groups/321245621987319/

  • Facebook

Editeur responsale: Monsieur René HENRY, Rue des Chars 6 - 4920 AYWAILLE mail : rene.henry@aywaille.be

© design by noé raoul