Potale Notre-Dame de la Redoute
(cliquez sur la photo pour la voir en plein écran)

2.3 Potales

adresse:
Histoire:

Le terme "potale" est un terme bien de chez nous et qui n'a aucun équivalent en français.

En wallon, il couvre d'ailleurs diverses acceptions. Pour y voir clair, précisons que "potale" est un diminutif de "pote" signifiant littéralement "petit trou" - celui que connaissent tous les gamins jouant "al pote", jeu de billes où il convient d'utiliser comme cible la petite fosse creusée à même le sol. En matière de patrimoine, la "potale" désigne la niche aménagée dans un mur, le plus souvent au-dessus du linteau de la porte, et destinée à accueillir la statue d'un saint.

Il est intéressant de rappeler que ces "potales" ont remplacé, il y a longtemps déjà, le silex troué naturellement que l'on installait au-dessus des portes pour empêcher l'entrée des sorcières.

LA POTALE N.-D. DE LA REDOUTE

Ce sont les membres de l’association culturelle Lès Gadlis dè Pèron d’Or qui élevèrent cette potale abritant une statue de la Vierge qu’ils dénommèrent Notre-Dame de la Redoute. Elle est construite en moellons de grès et protégée par un toit à double pente en tuiles. Une grille en fer forgé, façonnée par Henri Pirnay et portant ses initiales, met la statue à l’abri d’intentions malveillantes.  A l’origine, à cet emplacement, existait une petite construction abritant un point d’eau, en fait une pompe à eau installée au-dessus d’un réservoir enterré et servant aux besoins des fermiers locaux.

Elle fut inaugurée par Oscar Hausmann, Bourgmestre de Sougné-Remouchamps, et bénite par le curé Lambert Dewaide, le dimanche 21 avril 1974, soit le jour où, pour la première fois, les coureurs de Liège-Bastogne-Liège gravirent cette côte de la Redoute.

Discours prononcé par M.Hausman, Bourgmestre de Sougné-Remouchamps, à l’occasion de l’inauguration de la potale N.D. de la Redoute, le dimanche 21 avril 1974.

Monsieur le Curé

Mon Général

Mesdames,Messieurs,

Avant toute chose, j’adresse un appel à tous nos habitants afin qu’ils entourent de leurs soins cette « potale ». Grâce à la sympathique initiative des GADLIS dè PERON d’OR et au dynamisme de ce jeune groupement, elle est venue renforcer la gamme des chapelles qui enrichissent le patrimoine de la collectivité et concourent à l’embellissement de notre commune.

L’homme ne vit pas que du pain et du travail quotidien, il veut s’élever au-dessus de ses occupations habituelles et désire en secouer le joug. 

Le Tournoi du Peron d'Or, gagné si brillamment par l’équipe locale ayant participé à ce jeu radiophonique, fut, pendant des semaines d’affilée le regroupement de toutes les bonnes volontés de jeunes gens enthousiastes, entourés d'enseignants de tous les réseaux et de membres de tous les groupes politiques, sans distinction d'opinion.

Ils ont étudié leur commune sous toutes ses formes, ses sites, sa flore, sa faune, ses monuments,1’histoire, la géologie, les tests d’observation, le folklore et les légendes. Rien n'est resté dans l'ombre. Tout a été pesé, étiqueté, décortiqué... et cela a duré des mois Puis ce fut l'apothéose finale de Pepinster où leur ténacité trouva sa récompense.

Après l’euphorie de la victoire, ils ont senti un grand vide et le regret de ne plus avoir de contacts amicaux.

C’est pour combler ce vide, rester ensemble et continuer leur enrichissement culturel qu’ils ont relancé leur activité en formant le groupe des GADLIS DU PERON D’OR.

Depuis ils ont mis sur pied deux conférences sur la Grotte qui furent tellement appréciées que leur 3e manifestation dut se tenir à la salle de L'Espérance.

Ce fut aussi une réussite - le groupe était ressoudé, réorganisé et il trouve maintenant d'autres centres d'intérêt allant de l'embellis­sement de certains coins de la localité à la mise sur pied, au mois de juin prochain de trois marches patronnées par l'A.D.E.P.S.

De tout cela déjà nous devons les remercier.

En cette 60e édition de la doyenne des courses cyclistes de Belgique "Liège-Bastogne-Liège" qui, pour la première fois, passera tantôt dans cet endroit champêtre, ils ont voulu enjoliver ce coin en y créant un îlot de beauté. Et d’une vieille pompe hors d'usage, ils ont érigé et arboré cette belle potale, avec sa grille en fer forgé et la statue d’une Vierge qu’ils ont dénommée Notre-Dame de la Redoute. Elle pourrait aussi bien devenir "N.D. des sportifs" et, pour un nouveau Bartali qui se découvrira peut-être cet après-midi en cet endroit, être le pendant de la Madona Del Ghisallo du célèbre tour de Lombardie.

C'est de toutes ces activités qu’au nom de l'Administration Communale et en votre nom à tous nous voulons remercier les Gadlis du Peron d’Or. Comme nous remercions les personnalités qui nous ont fait l’honneur d'être présentes et, aussi la fanfare Ste-Cécile et leurs jolies majorettes qui ont bien voulu, à titre gracieux, je tiens à le souligner rehausser de leur présence cette sympathique cérémonie.

La Redoute, Sougné
Localisation
(cliquez sur l'icône pour obtenir l'itinéraire sur google maps)
google-maps-logo.png

Photos anciennes et vidéo : 

(Si nous disposons de photo spécifique à cet élément patrimonial, elles s'afficherons ci-dessous, en attendant d'en recevoir, nous vous proposons une vidéo de notre commune)

logo participation citoyenne.jpg

Vous avez des informations ou des documents permettant de compléter cette fiche, vous souhaitez en faire profiter tout le monde ? Rien de plus simple, cliquez sur l'onglet "Participez" en haut de page et transmettez-nous vos précieux renseignements, photos ou vidéo.

Vous pouvez également communiquer directement avec nous en cliquant sur :
https://www.facebook.com/groups/321245621987319/

  • Facebook

Editeur responsale: Monsieur René HENRY, Rue des Chars 6 - 4920 AYWAILLE mail : rene.henry@aywaille.be

© design by noé raoul