Girouette rue de la Reffe 9
(cliquez sur la photo pour la voir en plein écran)

7.5 Girouettes

adresse:
Sougné
Histoire:

GIROUETTE RUE DE LA REFFE 9


Sous l'ancien régime, seuls les nobles pouvaient équiper leur demeure d'une girouette. Elles deviendront ensuite purement ornementales mais, toujours, avec la volonté d'affirmer le statut du propriétaire de l'habitation ainsi équipée.


M. Barthélemy Carpentier, Secrétaire communal honoraire des communes de Sougné-Remouchamps et d’Aywaille précise l’histoire :

« La ferme Mignolet date de 1870,  construite en briques elle permettait l'accueil d'une centaine de moutons.  -Le bien est vendu à la fin du XIXe siècle  à l'avocat d'Arbrefontaine-Ernotte, celui-ci a fait construire la tour en pierre et, vraisemblablement, crépir et peindre en gris les murs de la ferme pour les mettre en concordance avec l'aspect des maison mitoyennes.

Je reviens sur les transformations apportées à la bergerie Mignolet : 1°  sans certitude : construction de l'écurie et de la remise pour la calèche et dégagement de la cour à l'arrière et 2° avec certitude ; construction de la tour en pierre et aménagement des étables derrières les pièces à rue en locaux selon les normes de hauteur de l'époque ce qui entraine les différences de niveaux aux étages et de la grange en salle a manger dont la cheminée est ornée d'une pierre figurant le blason (?) . 

Petite anecdote racontée par ma mère. A vrai dire, la grange devenue salle à manger était restée dans les premières années avec le même volume qu'avant et, sans doute pour faire rustique, avec les anciens paliers permettant d'élever les bottes de céréales jusqu'au sommet. Le vieux "d'arbre" était un homme très pieux qui allait tous les jours à l'église après le souper pour réciter son chapelet. Profitant de l'absence du patron pendant une petite demi-heure, la servante recevait la visite de son soupirant, Léonard Brévers, (oncle maternel de ma mère). Un soir, ayant trouvé l'église fermée plus tôt que d'habitude, M. d'Arbrefontaine est rentré peu de temps après son départ et pour échapper aux regards l'amoureux s'est réfugié sur un de ces paliers où il est resté sans trop se remuer pendant que l'autre récitait son chapelet. »

Lorsqu'elle acquit le bâtiment en 1923, le nouvelle commune de Sougné-Remouchamps fit également l'acquisition de la grande table et de douze chaises avec le siège et le dossier cannés pour la salle du Conseil. Le public de l'époque s'asseyait sur des bancs étroits et sans dossier. Au début des années 70, les chaises ont été "re-cannées" aux ateliers de La Lumière à Liège. En 1971, leur nombre était juste pour accueillir onze membres du conseil et un secrétaire. C'est aussi vers ce moment que la commune acheta les chaises à la liquidation de l'hôtel Lawarrée à Sedoz, chaises qu'après 1977, les peintres communaux peignirent d'une couleur brune que l'on qualifiait tête "d'écrivain" et chère à l'un des deux, Evrard Gavage. »


Aujourd’hui Centre Marcellin La Garde, le bâtiment accueille la bibliothèque communale et les cours dispensés par l’Académie de Musique Ourthe-Vesdre-Amblève et par l’enseignement de promotion Sociale.

Localisation
(cliquez sur l'icône pour obtenir
l'itinéraire sur google maps)
Localisation par coordonnées

Photos anciennes : 

(Si nous disposons de photos spécifiques à cet élément patrimonial, elles s'afficheront ci-dessous, en attendant d'en recevoir, nous vous proposons une vue de notre commune)

logo participation citoyenne.jpg

Vous avez des informations ou des documents permettant de compléter cette fiche, vous souhaitez en faire profiter tout le monde ? Rien de plus simple, cliquez sur l'onglet "Participez" en haut de page et transmettez-nous vos précieux renseignements, photos ou vidéo.

Vous pouvez également communiquer directement avec nous en cliquant sur :
https://www.facebook.com/groups/321245621987319/

  • Facebook

Editeur responsale: Monsieur René HENRY, 

Rue des Chars 6 - 4920 AYWAILLE 

mail : rene.henry@aywaille.be

© Création, infrastructure et design by noé raoul